Courte formation en pédagogie du violon.

J’aime bien être à l’affût des nouvelles façons d’enseigner aux apprentis violonistes et j’aime découvrir de nouveaux trucs utiles pour mes élèves.

Voici un lien vers une courte formation de la Northwestern University que j’ai suivie cet été, en ligne et tout à fait gratuitement ! J’ai bien apprécié les courtes vidéos très bien faites avec la pédagogue Stacia Spencer et ses élèves, ainsi que tout le matériel offert (de nouvelles musiques, de nouvelles idées !).

https://www.coursera.org/learn/teach-violin-lessons

Je me sens bien prête pour revoir mes élèves ! N’hésitez pas à me contacter par courriel pour plus d’infos à propos des cours !

cordesmilaresol@gmail.com

Studio situé dans le Sud-Ouest de Montréal.

 

 

 

Publié dans Articles | Laisser un commentaire

Quelques élèves ont tenu à poursuivre durant l’été…
Quand le violon n’est pas une corvée, pourquoi prendre congé ? 😂

Quizas, quizas,quizas…
(interprété par Alina)

Publié le par Odile | Laisser un commentaire

De belles distinctions aux examens !

En mai et juin derniers, trois bonnes élèves âgées entre 10 et 12 ans sont allées bravement se mesurer à d’autres jeunes musiciens du Québec, en participant aux examens de l’école de musique Vincent-D’Indy. 

Emma, Alina et Romane ont récolté de belles grandes distinctions, non sans effort !

Plus de 200 élèves se présentaient à Montréal !

Je souligne la Très Grande Distinction à Romane ainsi que son 100 % en théorie musicale pour le niveau de 3ième année ! 🙂

Les examens portent sur la théorie, la dictée, le solfège, la lecture à vue, les gammes et arpèges, une étude et 4 pièces. Le programme a été revu récemment mais il correspond toujours au cheminement standard du jeune violoniste/musicien classique. 

Merci à Maxime, le papa de Romane ainsi qu’à Saphila, pianiste professionnelle, pour leur talent de pianiste-accompagnateur ! 

Bravo à Alina, Emma et Romane ainsi qu’à tous mes élèves pour leurs beaux efforts soutenus ! Participer aux examens est un défi personnel et ne devrait en aucun cas être une source négative de stress pour le jeune violoniste….

 

 

 

 

Publié dans Articles | Laisser un commentaire

Concert-élèves du 15 juin

Cette galerie contient 2 photos.

  Le vendredi 15 juin dernier, un beau concert s’est déroulé sous le dôme de l’école de musique Vincent-d’Indy.  Douze apprentis violonistes de tous âges ont bien joué lors de cette soirée, accompagnés par la pianiste professionnelle Saphila Nkani, sans … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Laisser un commentaire

Mozart et ses concertos pour violon

«Mozart n’a rien bouleversé, rien découvert, rien proclamé. Une extraordinaire aptitude au bonheur est ce qui se remarque d’abord dans une personnalité apparemment insignifiante. Pourtant, jamais un artiste et son oeuvre n’auront suscité autant de commentaires hyperboliques et fait délirer autant de grands esprits.» 

Roland de Candé, Histoire universelle de la musique. Portrait de Doris Stock, 1789.

Mozart était un violoniste virtuose, tout autant qu’il l’était au clavier, en plus d’être un compositeur prolifique de grand génie, un mystère insondable encore à notre époque. En voulant travailler sur son concerto no.5,  je me suis mise à m’ intéresser à la période de sa vie où il aurait écrit ses cinq concertos pour violon. Voici  un résumé de mes quelques lectures dans l’article qui suit, mes sources se trouvant au bas de celui-ci.

D’abord, quelques rappels concernant Mozart. Le petit Wolfgang Amadeus a l’oreille absolue et une mémoire musicale phénoménale ; il épate la galerie avec ses dons musicaux! C’est un enfant prodige, tout comme sa soeur Maria Anna d’ailleurs,  surnommée Nannerl.  Leur père est Léopold Mozart, un professeur de violon très réputé (et autoritaire !), ainsi qu’un compositeur respecté à l’époque. Il se chargera de leur éducation musicale et partira en tournée en Europe avec eux pour exhiber leurs multiples talents. 

De retour à Salzbourg * après plusieurs années à voyager ici et là,  le jeune Mozart est employé par le prince-archevêque Colloredo comme maître de concert. Il n’a que 15 ans !

Il doit répondre aux exigences du prince-archevêque, ses compositions sont donc des commandes. Le prince-archevêque n’aime pas que Mozart parte ici et là et il méprise le musicien.  C’est donc dans ce contexte malaisant où Mozart se sent prisonnier et peu apprécié à Salzbourg qu’il compose ses cinq concertos pour violon, numérotés de 1 à 5, en quelques mois. Il doit aussi gagner des sous, sa dernière tournée a coûté cher ! Il aurait composé le no 1 en 1773, au début de son contrat, et les quatre autres, tout d’un trait, en 1775. L’année 1775 correspond aussi à une période très effervescente et festive à Salzbourg.

Mozart jouait-il ses propres concertos ? Mystère et boule de gomme ! Il préférait de loin jouer de l’alto ! Il était à cette époque premier violon et chef de l’orchestre à la cour, alors peut-être les a-t-il composés pour lui-même ou pour le violoniste qui le remplacera plus tard, Brunetti.  Le prince-archevêque jouait du violon, mais pas assez pour pouvoir bien les interpréter. 

«Je ne réclame qu’une chose à Salzbourg, à savoir  de ne plus tenir le violon comme auparavant. Je ne me donne plus comme violoniste. C’est au piano que je veux diriger et accompagner les airs !…»  Mozart

Les trois derniers concertos sont généralement considérés comme les plus beaux et les plus achevés au niveau de l’écriture de style galant, avec beaucoup d’ornementations et de passages virtuoses. Ils ne sont évidemment pas si faciles à jouer ! 

La tonalité de ces trois derniers concertos correspond à trois cordes à vide du violon (le violon a quatre cordes, Sol-Ré-La-Mi, en partant de la plus grave.) Des tonalités très ouvertes et joyeuses.

Le no 3 dit de Strasbourg, est en Sol majeur.  Le no 4 est en Ré majeur et le no 5  dit À la Turque, est en La majeur. Il y a là une relation évidente de tonique-dominante et peut-être aussi le symbole d’une élévation, probablement vers la liberté, si chère à Wolfgang Amadeus ! C’est une analyse personnelle, probablement un peu simple !  😉 Effectivement, peu de temps après la composition de ses concertos pour violon, Mozart donne sa démission en 1776 au prince-archevêque pas très gentil et quitte Salzbourg pour Paris, dans le but de devenir musicien indépendant. 

Enfin, il y a tant à savoir sur le mystérieux Wolfgang Amadeus Mozart ! Voici trois grandes interprétations des trois derniers concertos pour violon et mes sources.

Wolfgang Amadeus Mozart : né à Salzbourg, le 27 janvier 1756; mort à Vienne, le 5 décembre 1791

*Ancienne principauté archiépiscopale du Saint-Empire germanique, aujourd’hui l’Autriche. Mozart se considérait comme Allemand.

Hilary Hahn et le no 3 de Strasbourg

https://www.youtube.com/watch?v=To5fg-69VwI

David Oistrakh et le no 4

https://www.youtube.com/watch?v=l3tK0836A8c&t=959s

Anne-Sophie Mutter et le no 5 À la Turque

 

 

Sources :

L’épisode Mozart, la liberté ou la mort de Secrets d’Histoire

https://www.youtube.com/watch?v=FyAJhYtYc-8

Le livre Mozart, lumière de Dieu, par Mildred Clary.

https://www.youtube.com/watch?v=uTzQ21cDfxY

L’excellent livre d’Edgar Fruitier, Mozart, génial et volage ! 

Histoire universelle de la musique, Roland de Candé.

Dictionnaire encyclopédique de la musique, Université d’Oxford.

Wolgang Amadeus Mozart, Jean et Brigitte Massin.

Dessin de Doris Stock, 1789.

 

 

 

 

 

 

Publié dans Articles | Laisser un commentaire

Concert du 21 décembre aux Appartements du Square Angus

Le 21 décembre dernier, mes élèves ont offert un beau concert aux résidents des Appartements du Square Angus, dans le quartier Rosemont. Une centaine de personnes y ont assisté ! Les douze musiciens ont enchaîné des pièces telles que : Dans nos vieilles maisons, l’Ave Maria, Mon coeur est un violon, Mes joies quotidiennes, Oh Hanouka, le Noël Huron, etc.

Charlotte Bertrand, âgée de 16 ans, a offert une performance exemplaire du fameux Czardas de Vittorio Monti, une pièce aussi belle que difficile.  Cette jeune violoniste a aussi pris l’initiative de jouer des pièces pour violon et guitare avec son amie Sarah-Maude Rousseau, jeune guitariste classique de talent.

Ce fut magnifique!

Une mention spéciale à Marie-Thérèse Saint-Jean, une élève adulte qui a commencé le violon sur le tard mais qui en a impressionné  plus d’un par son jeu. Le public a été touché par l’histoire de son beau violon «Renaissance» ayant appartenu à son père.

Les violonistes étaient accompagnés par la pianiste professionnelle Saphila Nkani, sans qui le concert n’aurait pas été de cette qualité !

Finalement, ce fut un beau cadeau de Noël pour les personnes âgées de cette résidence ! Bravo à tous !

Publié dans Articles | Laisser un commentaire

Pour l’Halloween…

Voici une composition de mon cru pour les jeunes violonistes :

Publié dans Articles | Laisser un commentaire

Remise des bulletins et diplômes de l’école Vincent-d’Indy

Depuis 2015, je suis enseignante affiliée à l’école de musique Vincent-d’Indy. 

Les élèves ayant un bon potentiel et une bonne discipline de travail peuvent passer des niveaux à cette grande institution. Les frais sont d’environ 200$, matériel inclus.

Cette jeune violoniste a reçu une mention Grande Distinction pour son dernier examen, non sans effort !

Les élèves doivent obligatoirement être accompagnés d’un (e) pianiste. Merci à Saphila Nkani pour son beau travail !

Publié dans Articles | Laisser un commentaire

Un magnifique concert !

Le 10 juin dernier, avait lieu un magnifique concert dans les locaux de l’école de musique Vincent-d’Indy intitulé :

«Un beau samedi après-midi avec Schubert, Vivaldi, et compagnie».

Les apprentis violonistes de tous âges ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour offrir leur plus belle prestation ! De Franz Schubert à Antonio Vivaldi, en passant par Jean-Sébastien Bach et Astor Piazzola, la musique des plus grands compositeurs a résonné sous le dôme de cet édifice patrimonial.

Une invitée surprise, la mezzo-soprano professionnelle Stéphanie Pothier et maman de deux jeunes violonistes, a grandement ému le public avec une interprétation magique de l’Ave Maria de Schubert. 

Comme numéro final, les élèves se sont réunis pour jouer tous ensemble le célèbre Canon, de Johann Pachelbel. Le public était complètement ravi !

Les violonistes étaient accompagnés par le pianiste Christophe Tornieri.

Merci encore à Christophe pour son travail et sa  patience envers les jeunes violonistes !

Voici un extrait du concert ! Merci aux parents pour les photos et vidéos ! 

Merci à tous les élèves pour ce beau samedi après-midi !

Odile Renaud, enseignante.

Publié dans Articles | Laisser un commentaire