À la mémoire de Martin Foster

De 1999 à 2004, j’ai eu la chance d’avoir comme professeur en cours privé l’excellent violoniste et pédagogue Martin Foster, lors de mes études universitaires en interprétation du violon à l’Université du Québec à Montréal.

Il a formé bon nombre de violonistes et de musiciens pédagogues en usant, entre autres, de psychologie positive. Pour ce musicien, c’était important de jouer de son instrument dans la «détente» et non dans un état de stress permanent, comme c’est souvent le cas dans le monde très compétitif de la musique classique.

Martin Foster était un grand musicien, considéré comme l’un des meilleurs violonistes de sa génération, selon plusieurs sources. Tour à tour violoniste de l’Orchestre symphonique de Montréal et violon solo de l’Orchestre Métropolitain, il avait aussi co-fondé l’American String Quartet dans les années 70 à New York.

J’aimais bien quand il me racontait des anecdotes concernant ses amis musiciens Itzhak Perlman, Ida Handel ou Yo-Yo Ma !  Ou quand il me parlait de la  célèbre professeure Dorothy DeLay, de la Juilliard School de New York, où il avait étudié et enseigné.

Je retiendrai plus que tout sa façon magnifique de jouer du violon, son humanisme et son amour du Québec et de la langue française !

Merci «Martin», comme il aimait se faire appeler, pour ces années de formation musicale exceptionnelles et inoubliables  !

Martin Foster, Violinist, 1951-2009

 

 

Ce contenu a été publié dans Articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *